COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE SANTE

COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE SANTE

23 septembre 2015, Assemblée nationale

Mme Rama Yade, Déléguée générale d’Allons Enfants : Au moment où la loi Touraine est en discussion au Parlement et ne satisfait personne, Allons Enfants a voulu se pencher sur cette question fondamentale pour notre République. Avec la philosophie qui nous caractérise : générosité, lutte contre les inégalités, mais aussi responsabilité vis-à-vis des générations futures.

Car, comme souvent, la jeunesse paye nos errances, nos erreurs, nos fautes au prix fort. C’est ainsi que ce matin même, une enquête santé du réseau de mutuelles étudiantes EMEVIA confirme ce que l’on savait déjà : faute d’argent, les étudiants renoncent parfois à se soigner. Plutôt que de consulter, 54,1 % des sondés préfèrent désormais attendre que la maladie passe, préférant le système D, l’auto-médication ou les conseils d’un tiers. Selon l’Observatoire de la vie étudiante, 8 % des étudiants ont déclaré ne pas disposer d’assurance complémentaire de santé, contre 7 % pour la population générale. Un jeune de moins de 18 ans sur trois est couvert par la Couverture maladie universelle complémentaire. C’est pourtant à cette jeunesse française à laquelle revient la mission de sauver de ce qui fut longtemps considéré comme le meilleur système de santé publique au monde sans en bénéficier autant que ses aînés. Cette injustice ne peut plus durer.

Lire la suite...

NOTE DE PRESENTATION « PEUT-ON ENCORE SAUVER LE SYSTEME DE SANTE FRANÇAIS ? »

NOTE DE PRESENTATION

Les gouvernements qui se sont succédés depuis 30 ans ont choisi une gestion comptable et administrative de la Santé : de plus en plus centralisée, organisée sans concertation avec les soignants, au détriment de la liberté et de la responsabilité individuelle, et au final de la santé de tous, notre système de santé est le produit d’une politique démagogique sans vision à long terme, aggravée par la conjoncture économique qui a fait chuter dramatiquement les recettes alors que les dépenses ne faisaient qu’augmenter à cause du progrès médical, du vieillissement de la population, et d’une immigration incontrôlée.

Le prix ridiculement bas des consultations et des actes qui n’ont pas été revalorisés depuis 30 ans entraîne forcément une accélération et une délégation des procédures de soins qui sont responsables d’un véritable « abattage » des tâches avec une augmentation du nombre de consultations, de prescriptions médicamenteuses, d’examens complémentaires et parfois d’actes chirurgicaux qui augmentent les dépenses de santé au détriment de la qualité.

« L’accès aux soins pour tous » est devenu un argument politico-publicitaire pour justifier la mise en cause des soignants, présentés comme responsables du déficit chronique de la Sécurité Sociale.

L’hospitalo-centrisme de notre système de soins est obsolète et pour en sortir il faut valoriser les soins en dehors de l’hôpital et faciliter la complémentarité de la médecine hospitalière et de la médecine de ville, au lieu de les opposer.

Dans ce cadre-là, Allons Enfants a consacré une Conférence-débat à l’Assemblée nationale sur le thème suivant : « Peut-on encore sauver notre système de santé ? » autour de 3 propositions :

  • l’instauration d’une « Assurance Médicale Nationale pour tous », en remplacement du tiers payant généralisé et de la couverture complémentaire obligatoire, coûteux et inégalitaires ;

  • l’inscription dans notre Constitution d’une « Règle d’or sociale », avec un retour à l’équilibre budgétaire d’ici 2020

  • pour lutter contre les déserts médicaux et l’engorgement des urgences qui s’ensuit, le rétablissement de l’obligation de permanence des soins quitte à revaloriser les consultations médicales pendant cette permanence d’une part et une exonération de charges pour les médecins libéraux qui accepteraient de s’installer dans les déserts médicaux pendant 2 ans (au choix) durant leurs 10 premières années d’exercice, d’autre part.

    Lire la suite...

Invitation conférence santé

Rama

logo

 

Mme Rama YADE, Déléguée générale et M. Alexandre BENHAMOU, Délégué départemental Paris ont le plaisir de vous inviter :

A la Conférence-débat :

« PEUT-ON ENCORE SAUVER LE SYSTEME DE SANTE FRANÇAIS ? »

Lire la suite...

SERVICE CIVIQUE SENIOR - Note de présentation

Valence, le 3 mars 2015

Allons Enfants n’étant pas un parti politique, elle a vocation à faire des propositions non assimilables à des réformettes mais qui proposent une transformation à long terme et en profondeur de notre société.

Laboratoire d’idées spécialisé dans la résorption des fractures républicaines, Allons Enfants veut s’attaquer aux tabous qui bloquent et minent la société française (école qui renonce à l’instruction, jeunesse marginalisée, territoires ruraux abandonnés, laïcité malmenée etc).

Les idées à courte vue ou l’immobilisme ne nous intéressent pas : notre vocation est de préparer la France dans 20 ans. Pour qu’enfin les Français sachent de quoi demain sera fait….Et que la jeunesse d’aujourd’hui prenne toute sa place dans cet avenir.

Dans ce cadre-là, Allons Enfants a consacré sa dernière Conférence à Valence (Drôme) au thème suivant : « la vieillesse n’est pas un risque ! Réconcilier la société avec ses aînés».

A cette occasion, le club a proposé de soumettre 5% du versement de la pension annuelle de retraite des seniors à l’accomplissement d’un service civique, effectué du départ à la retraite jusqu’à la perte de mobilité.

Lire la suite...